Randonnées au Maroc : les trésors naturels de l’Atlas

atlas

Les altitudes marocaines ne sont pas d’autres déserts qui ne proposeraient que de la neige à perte de vue. Près de Ouarzazate, les villages fortifiés y foisonnent, alimentés par les marchands berbères et leurs caravanes.

Des randonnées paisibles proposent de séjourner dans des maisons traditionnelles pour ensuite visiter les casbahs alentours et d’effectuer des rencontres au cœur de la population de l’Atlas parmi les familles de nomade.

Dans la vallée du Zat à dos de mulet, on pourra s’émerveiller des rangées de lauriers, d’oliviers et de genévriers qui bordent les oueds, croisant par moment quelques troupeaux qu’un berger surveille, provenant certainement de ces villages de cultivateurs établis sur les flancs du plateau du Yagour.

On abandonnera les montures pour parcourir les canyons et les gorges avec vue sur d’impressionnantes cascades qui s’élancent des massifs du Haut Atlas.
Pour les adeptes des paysages colorés et fleuris, on ne pourra que conseiller la célèbre vallée des roses, où les rosiers foisonnent le long du oued M’Goun.

Moins connu, les environs de Fès sont couverts de cèdres parcourus par les singes, ainsi que des chênes verts qui abritent les sangliers, non loin du lac Aziza et ses stations thermales.

3 comments to Randonnées au Maroc : les trésors naturels de l’Atlas

  • Marie  says:

    La visite des habitants locaux me plait bien, votre photographie est magnifique ça me donne envie d’y passer une petite semaine en hiver prochain, histoire en même temps d’oublier le froid de la France.

  • margan  says:

    Plus bas vers Tafraoute, au printemps, on peut aussi apprécier les amandiers en fleurs !

  • delphine@www.carsrouges.fr  says:

    je ne connaissais que fès et tanger car mes parents en sont originaires !

Leave a reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>